Cette article présente la partie fabrication mécanique.

Alors parlons de commutateurs, de perçages et de limes…

Support du panneau

Tout d’abord, la plaque de support pour le panneau du train, représentée ci-dessus couchée. C’est une plaque d’acier de 1 mm peinte en noir mat. Cette épaisseur est limite déformable,  j’aurais préféré trouver  du 1,5 mm.
On remarque un problème de perçage en haut à droite qui sera caché par la plaque de désignation. Le niveau de volet sera géré par un servo-moteur. On aperçoit seulement le perçage de la sortie de la axe, et au dessus, un perçage pour le maintient du servo-moteur.
L’ensemble des interrupteurs et poussoirs sont de diamètre 12 mm.

Commutateur d’éclairage du train

Cette pièce, en aluminium a été réalisée à la lime. Des billes de roulement, collées, font offre de décoration. Je suis loin du réalisme mais l’effet est là. Il me parait difficile de faire le panneau de train sans cette pièce.

 

 

 

Roulette du levier de train


Quatre parties en plexiglass transparent de 5 mm composent la roulette. Pour la fabrication, j’ai d’abord détouré à la scie sauteuse les disques. N’ayant par de machine-outils de type tour, j’ai usiné ces pièces en les fixant sur ma perceuse. L’usinage a été fait à la lime, à la plus basse vitesse 400 tour/min et laissant refroidir de temps en temps les pièces de plexiglass qui ont tendance à fondre et se déformer !
J’ai fabriqué ces pièces trop grandes. Reste à voir s’il faut les modifier.

Deux LED rouges à haute luminosité sont insérées.

Levier de la manette du train

La matière du levier est un barre d’aluminium de 10 mm x 15 mm. Elle a été cintrée dans un étau, qui montre l’axe du pli. Les perçages et ajourements sont prévus pour la fixation de la roulette, et la manœuvre du levier. Il s’agit là de la partie mâle.

Un usinage sur la partie femelle permet aussi la manœuvre du levier pour un “poussé  pour action”. Sa partie supporte aussi les contacteurs de “train levé”  et “train baissé”.

 

 

Le support du levier et support du panneau sont rivetés ensemble.

Voyant de train

Un peu de soudure pour le coup, puisque deux LED à haute intensité sont soudées sur une petite plaque d’essai en epoxy. Le corps du voyant est réalisé avec un plexiglass transparent de 3 mm et de deux plexiglass blanc de 3 mm. Le texte est un imprimé fait à l’aide d’une imprimante laser classique. Un taraudage de 3 mm est effectué sur le plexiglass blanc du bas, ce qui permet l’utilisation d’une vis en nylon pour le maintient du circuit imprimé et des plexiglass encollés. J’ai peint les cotés en noir pour limiter la diffusion de lumière. Cette diffusion pourrait parasiter les autres voyants.

Présentation de l’ensemble

Pour la photo, j’ai placé les commutateurs, poussoirs, servo-moteur et deux voyants de train.

Il y a des ajustements à faire, notamment autour des voyants et du commutateurs d’éclairage.

Autres articles :

 

Leave a Reply