DCS A-10C : Electrical Power Panel

J’ai commencé mon projet d’éléments de cockpit par ce panneau. Il est l’un des plus simple. Il ne contient pas de sorties, c’est à dire pas de voyant, pas d’afficheur ou écran, pas de cadran à aiguille ; mais seulement des entrées : six interrupteurs.

Au début du projet, j’utilisais une carte joystick pour l’interface avec DCS, j’ai changé de technique pour la prise en compte des entrées/sorties (cf Présentation).
La mise en oeuvre était ainsi :

Le schéma de principe montre les échanges effectués entre le panneau et DCS A-10C. Ici, seule la carte joystick sera utile, cette dernière sera prise en compte par le simulateur DCS.

Cependant l’action d’un interrupteur n’ira pas directement à la carte joystick. Le changement d’état d’un commutateur est interprété par un micro-contrôleur (PIC 16F88) qui enverra alors l’information via un bus de communication IIC (ou I²C) à une carte de réception. Le choix d’un bus I²C est lié au faible encombrement des trois fils qui le compose : masse, horloge, données.

 La face avant

La carte électronique ELEC_PWR_00

La carte électronique ELEC_PWR_00 est spécifique au panneau “Electrical Power” de DCS A10-C. Elle comporte le micro-contrôleur de gestion des interrupteurs (maître I²C), ainsi que les connexions d’alimentation, du bus I²C, du rétroéclairage (non actif ce jour) et des interrupteurs.

 

La carte électronique I2C_Slave_010

La carte électronique I2C_Slave_010 reçoit les informations d’un maître I²C, dans le cas de cet article, il s’agit de la carte ELEC_PWR_00. Cette carte esclave offre huit sorties. Elles seront connectées à la carte joystick. Cette carte (plutôt sa soeur I2C_Slave_011) est évolutive  : elle comporte une alimentation stabilisée, et assez de connecteurs pour réutiliser cette alimentation, chaîner d’autre cartes I2C_Slave_011 paramétrables. Ce qui permet ainsi d’obtenir jusqu’à seize cartes esclaves par maître, ce qui correspond à cent vingt huit sorties.

 

Vidéo :

Images :