DCS A-10C : Fuel Quantity Panel

(English read bottom)
Quelques challenges pour ce panneau :

  • Trois cadrans à aiguille
  • Un cadran avec deux aiguilles circonscrites
  • Un compteur du volume de carburant

Electronique

Le panneau suit toujours dans la même logique, deux bus IIC , un pour les entrées, l’autre pour les sorties. Le microcontrôleur Microchip PIC16F767 remplit toutes les gestions :
  • Lecture du commutateur et du poussoir : quatre entrées. Une pour le poussoir, et trois pour le commutateur rotatif Lorlin 45° et 8 positions qui code en binaire sur 4 pattes. Pour un total de cinq positions, 3 bits sont nécessaires (101[2] = 5[10]).
  • Envoi des entrées vers le modules USB des entrées
  • Réception des sorties du modules USB des sorties
  • pilotage de cinq afficheurs 7 segments
  • pilotage de quatre servomoteurs

Mécanique

Une plaque en acier galvanisé de 1,2 mm sert de support aux différents éléments.
Les servomoteurs (TowerPro SG90) offrent une rotation de 180°. Cet angle est suffisant pour les aiguilles des jauges de carburant.

Jauges de pression hydraulique

La transmission de la rotation des servomoteurs aux aiguilles est faite à l’aide de deux engrenages de 30 et 10 dents, qui donnent un rapport de 3. Un angle de 320° est nécessaire. Une courte rotation du servo est donc nécessaire et la précision n’est pas intéressante pour ce type d’indication.

JaugeS de carburant

Les axes des deux aiguilles du carburant étant les mêmes, l’un est réalisé en laiton plein de 3 mm de diamètre, et l’autre d’un alésage de  3mm et de 4 mm de diamètre. La transmission de la rotation est assurée par deux engrenages comportant le même nombre de dents. Pour l’axe de 4 mm un couple 30/30 dents est utilisé, et pour l’axe  de 3 mm un couple 10/10 dent. Ce dernier n’offre pas la précision attendue. Une modification sera donc nécessaire pour le remplacer par un couple 30/30 dents. La perte de précision est du au faible nombre de dents par tour, ici un demi-tour soit cinq dents et du jeu entre ces dents.

Montage

  

Plaque de désignation et échelles des cadrans

Les échelles sont imprimées sur feuille transparente par une imprimante laser.
Elles sont collés sur une feuille phosphorescente.
Toutes les aiguilles et liserés de bouton du cockpit sont agrémentés de cet autocollant phosphorescent.
La plaque de désignation, faite fabriquée, est réalisée en pmma (plexiglas) 3 mm blanc diffusant.
Le manque de contraste entre le noir du panneau et le blanc du pmma est corrigé par le remplissant de la gravure par une peinture phosphorescente aqueuse. L’intérêt de cette peinture est qu’elle est émissive renforçant ainsi le contraste.
 

In situ

On voit ci-dessous le décalage entre l’aiguille gauche et droite. Comme écrit plus haut une correction est à venir ainsi que l’apport du rétro-éclairage.

Leave a Reply